Quel modèle d’e-learning pour travailler sur l’orientation avec des élèves de lycée ?

E-learning et didactique, 6 modèles selon S. Agostinelli :

Dans le Journal of e-learning and Knowledge Society (article disponible ici), Serge Agostinelli propose  de questionner les reconfigurations des systèmes didactiques dans le cadre de l’e-learning et dans leurs dimensions cognitive, sociale, pédagogique, technique et perceptive. Cette modélisation dense et complexe permet d’entrevoir les avantages et les limites de 6 modèles d’apprentissage, proposés par l’auteur, et propres aux environnements numériques. La carte mentale ci-dessous reprend ma lecture de ces 6 modèles :

interaction homme machine et didactique

Orientation et e-learning ?

Au lycée général, technologique et professionnel, dans lequel je travaille à mi-temps, les professeurs doivent mettre en place un « PIIODMEP » (« parcours individuel d’information, d’orientation et de découverte du monde professionnel et économique » Ah, la « poésie des sigles »  :)  !) dans le cadre de l’AP (accompagnement personnalisé, 2 heures par semaine). Les enseignants ne sont pas formés pour intervenir dans ce domaine et ils le délaissent bien souvent pour se concentrer sur de la méthodologie et de l’accompagnement disciplinaire. Quant à la conseillère d’orientation, en poste sur plusieurs établissements, elle assure une permanence de quelques heures, qui lui permet de rencontrer ponctuellement les élèves, en rendez-vous individuels. Or, les élèves sont très demandeurs et préoccupés par leur orientation ! Ces quelques heures d’AP ou d’entretiens individualisés ne leur permettent pas de véritablement construire leur projet.

Je me suis donc interrogée sur la possibilité d’investir l’e-learning pour mettre en place un véritable projet « PIIODMEP ». Les objectifs seraient multiples :

  • Il s’agirait d’abord d’accompagner l’élève dans l’élaboration de son projet à travers un ensemble d’activités menées seul ou en groupe tout au long de l’année, sur une plateforme dédiée.
  • Ensuite, ce travail pourrait être l’occasion de développer des compétences informationnelles : Cerner son besoin d’information, exploiter un corpus de ressources (ONISEP), traiter et mettre en forme l’information.
  • Cette activité s’inscrivant dans un environnement numérique, elle pourrait également être l’occasion de travailler sur l’identité numérique et la question des traces. Cette perspective me paraît d’autant plus pertinente qu’il s’agit d’un projet autour de l’avenir professionnel des élèves, avenir indissociable d’une présence en ligne.
  • Enfin, le contexte spécifique de mon établissement m’amène à envisager une mise en interaction des sections générales et des sections professionnelles. Les deux filières sont en effet assez cloisonnées. Or, il me semble que les élèves du lycée professionnel, qui disposent de plusieurs « périodes de formation en entreprise » peuvent partager avec les élèves du lycée général leur expérience et leur regard sur le monde économique et professionnel.

Après quelques échanges avec mes collègues, j’ai élaboré une première esquisse du projet « PIIODMEP », à retravailler :

PIODMEP

Quelles passerelles établir entre ce projet et les 6 modèles d’Agostinelli ?

Modèles d’Agostinelli : Correspondance avec le projet « PIIODMEP »
1.       Modèle anthropologique : Dans le cas d’un ENT, l’environnement physique du lycée est recréé virtuellement, avec son organisation en espaces classes, enseignants, élèves.  Dans le cas d’une exploitation du webclasseur de l’ONISEP, la plateforme de travail serait ancrée dans l’environnement et les ressources ONISEP. La relation de l’espace technologique et de l’objet de connaissance et de compétence serait donc plus directe que dans le cas de l’ENT
2.       Modèle de communauté de pratiques : L’objectif serait bien de créer entre les élèves de 2nde et avec les élèves de terminale un partage d’expériences. Les élèves de terminale pourraient jouer le rôle de tuteurs auprès des élèves de 2nde. L’élaboration des CV et lettres de motivation d’abord, puis les entretiens d’embauche, serviraient de fil directeur à ces échanges.
3.       Modèle informatique Le travail via le site de l’ONISEP implique un « scénario » prédéfini : comment construire un CV à partir de différentes informations liées aux études, aux expériences professionnelles. Le site de l’ONISEP offre par ailleurs des contenus assez étoffés que les élèves doivent s’approprier.
4.       Modèle des communautés techno-didactiques La question de la médiation par l’outil serait ici un objet central du projet. Il s’agit en effet de faire prendre conscience aux élèves que l’environnement numérique et la présence qu’ils y occupent sont à prendre en compte dans la recherche d’un emploi.
5.       Modèle communicationnel L’objectif de l’activité serait également, à terme, de partager les connaissances acquises (créer un annuaire des professionnels et anciens élèves, une base de CV (réels et virtuels) sur certains parcours), réutilisables par les autres élèves du lycée, pour leur propre projet d’orientation.
6.       Modèle acteur-réseau : Ce projet s’inscrit dans la réalité physique d’un établissement où les élèves se côtoient, peut-on donc parler de liens faibles ? Par ailleurs, la situation imaginée ne propose pas de nœud-problème pour les élèves de terminale qui assumeraient un rôle de tuteur bénévolement. Le lien avec ce dernier modèle ne me semble donc pas pertinent.
Publicités

2 réponses à “Quel modèle d’e-learning pour travailler sur l’orientation avec des élèves de lycée ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s