MOOC EMI DIY – Session Comment mettre en œuvre un projet d’EMI ?

La mise en œuvre du projet Armstrong News :

Logo du journal, dessiné par Lou.

Logo du journal, dessiné par Lou.

Pour commencer cette session, voici la fiche projet, augmentée grâce au MOOC, qui récapitule les objectifs, les compétences visées, la production envisagée, les publics cibles, la mise en œuvre… : une version classique : PROJET EMI C. JACQ  ou une version Easel.ly : ProjetEMI .

J’avais dès le début de l’année planifié l’ensemble des étapes du projet et articulé le tout en deux séquences distinctes :

  1. Comment construire un journal scolaire ? Exemple des 2 premières séances : SEANCE N°1  &  SEANCE N°2
  2. Comment travailler comme un journaliste ? Exemple de la progression pour la séquence n°2 : SEQUENCE n°2 progression

J’ai prêté une attention particulière aux questions du droit d’auteur pour les images utilisées dans le journal (libres de droit ou sous licences CC, sinon, les autorisations ont été demandées aux auteurs et obtenues). En ce qui concerne les sources utilisées pour monter mon projet, elles se sont enrichies au fil du MOOC, mais les ouvrages et sites essentiels sont indiqués sur ma fiche projet. J’ai utilisé les formulaires proposés sur Eduscol pour obtenir les droits nécessaires à la diffusion des travaux d’élèves réalisés dans le cadre du club journal.

Tout au long de l’année, j’ai noté des limites, des difficultés multiples liées  :

  • Aux ressources proposées aux élèves : le projet est né d’une rencontre en septembre, j’ai donc manqué de temps pour proposer des supports différents selon le niveau, étape incontournable pour un projet au public si hétérogène !
  • Aux sensibilités des élèves : Il est très difficile de suggérer des sujets en dehors de la zone de confort des élèves (mangas, cinéma, humoristes, mode…). Il faut élaborer des dispositifs ponctuels et spécifiques (semaine de la presse, journée du direct) pour les ouvrir à l’actualité.
  • Aux outils utilisés : Le service Madmagz permet de créer simultanément les versions web et papier, mais il ne permet pas l’interactivité avec les lecteurs, pourtant recherchée pour ce projet. J’envisage donc de migrer vers un blog : mais je m’interroge sur le format papier auquel les élèves tiennent beaucoup.
  • Au volume horaire consacré au projet : L’élaboration d’un journal nécessite bien plus qu’une heure par semaine ! Mon mi temps dans l’établissement ne m’a pas permis de mettre en place toutes les activités envisagées.
  • Aux objectifs des membres de l’équipe : entre animation d’un club et atelier d’éducation aux médias et à l’information, les exigences ne sont pas les mêmes et il est impératifs de formaliser les objectifs de chacun par écrit pour les mettre en cohérence en amont.

Je ferai le bilan des améliorations nécessaires, avec les élèves et les enseignants impliqués à l’issue de la deuxième séquence qui se termine le 23 juin. Ces améliorations seront soumises à l’équipe qui reprendra le projet l’année prochaine, puisque je quitte l’établissement.

Le projet a eu un réel impact pour les élèves participants et quelques élèves devenus des lecteurs attendant impatiemment les prochains numéros. Il faut désormais s’assurer du passage à l’échelle pour toucher un public de lecteurs/contributeurs plus large.

*     *     *

La feuille de route et l’étayage cognitif pour cette session :

feuille de route

Feuille de route : étape mise en œuvre.

etayage

Étayage : étape mise en œuvre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s