Analyse d’un « newsgame » :

Pour conclure ce tour d’horizon des théories du jeu en sciences humaines, un chapitre du cours de « Gestion du changement » de Mme Savignac était consacré aux serious games. A charge pour nous de choisir et d’analyser un serious game. Mon choix s’est porté sur un « newsgame » : Jeu d’influences.

Jeu d’influences s’inscrit dans le cadre d’un dispositif transmédia sur le rôle des communicants ou « spin doctors ». Ce dispositif comprend : une série documentaire, Jeu d’influences, les stratèges de la communication, diffusée sur France 5 et LCP Assemblée nationale en mai 2014 ; un serious game et un livre. L’ensemble du dispositif, produit par France TV nouvelles écritures et Premières Lignes, s’intéresse aux communicants employés par de grands patrons ou des politiques pour résoudre des crises et soigner leur image médiatique. A travers une série d’entretiens, Luc Hermann, journaliste d’investigation et Gilles Bovon, réalisateur, décryptent le rôle, les méthodes et les interventions secrètes de ces « hommes de l’ombre ».

Le mieux avant d’aller plus loin dans votre lecture de ce post, ce serait vraiment d’essayer le jeu … Vous en avez pour une heure tout au plus !

jeu d'influences

Ce serious game, conçu par Julien Goetz et développé par Florent Maurin (The Pixel Hunt) tous deux journalistes et concepteurs multimédias, interpelle ainsi l’internaute : « Jusqu’où suivrez-vous votre spin doctor ? ». Il invite le joueur à faire « l’expérience inédite du monde de la communication de crise ». Il s’agit donc d’un jeu de simulation dans lequel le joueur incarne Louis Esmond, P.D.G. d’une entreprise florissante du BTP français. Une nuit, le numéro deux de l’entreprise, ingénieur inventeur d’un béton écologique, se suicide. Le joueur doit donc faire appel à un « spin doctor », Patrick Luaud, pour gérer la crise médiatique à venir et faire les bons choix de communication. Ce serious game d’une heure, disponible sur navigateur uniquement, est ponctué d’extraits de l’enquête documentaire, qui éclairent le joueur sur les stratégies réelles utilisées par des communicants et des entreprises célèbres dans des situations similaires. Cette production multimédia s’inscrit dans la catégorie des serious game, telle qu’elle est définie par J. Alvarez : « une application informatique dont l’intention initiale est de combiner avec cohérence, à la fois des aspects sérieux (serious), tels (…) l’enseignement, l’apprentissage, la communication, l’information, avec des ressorts ludiques, issus du jeu vidéo (game). » Conçu par des journalistes à destination du grand public, ce « newsgame » de management a pour vocation d’alerter sur les manipulations et les dessous de la fabrique conjointe de l’information par les journalistes et par les communicants. Par ailleurs, il est chaudement recommandé par de nombreux professionnels de la communication. Ils y voient en effet une très bonne initiation à la communication de crise, tant l’environnement médiatique, les choix et les stratégies proposés leur semblent réalistes. Ce serious game aurait donc tout à fait sa place dans une formation à destination de professionnels des médias, de la communication, ou plus généralement du management.

J’ai essayé de mettre en évidence, dans mon analyse, les potentialités de « Jeu d’influences » pour l’apprentissage de la communication de crise. J’ai examiné dans cette perspective la structure du serious game : sa narration, son design, ses règles, sa structure. Puis, j’ai montré les ressorts pédagogiques du jeu qui s’articulent entre rapport au réel et rapport à la fiction. Enfin, il fallait aussi souligner les limites de cette simulation assez rigide et porteuse d’un certain discours sur la communication de crise.

L’ensemble de cette analyse est disponible ici sur Calaméo :

dossierFinalement, en tant qu’ « exergame », Jeu d’influences permet de souligner l’importance d’aborder une crise de manière systémique, en s’assurant de la cohésion de chacun des acteurs. Toutefois, il laisse trop peu de libertés au joueur pour se suffire à lui-même dans une formation sur la communication de crise. Dans ce contexte, Il devrait nécessairement être complété par un dialogue plus libre sur les stratégies possibles afin de solliciter la créativité des participants. Par ailleurs, ce jeu porte en lui un questionnement essentiellement déontologique. C’est finalement le ressort principal du jeu : confronter le joueur à des choix véritablement cornéliens, tester sa moralité, la comparer à celle des autres joueurs, tester sa résistance à la pression, sa résistance à l’influence du spin doctor. Avec toutes les précautions nécessaires liées à l’artificialité du cadre ludique, ce jeu recoupe certains questionnaires parfois proposés dans un cadre professionnel pour classifier les personnalités.

Mais Jeu d’influences est surtout un newsgame très efficace. Les ressorts du gameplay sont assez simple puisqu’il s’agit essentiellement pour le joueur de choisir entre différentes options afin d’éviter d’être débordé par la crise. Le jeu est très bien servi par le design et la musique qui créent une atmosphère pesante tout à fait adaptée au scénario, dévoilé progressivement. L’essentiel du jeu s’axe sur la fabrique conjointe de l’information par le PDG, le communicant puis les journalistes. Ce serious game remplit donc parfaitement son objectif principal qui est d’informer un public non averti sur le type de gestion de certaines crises médiatiques. A ce titre, le jeu est porteur d’un discours politique, qui cherche à alerter sur les conséquences des méthodes peu recommandables de certains communicants très influents.

Publicités

Une réponse à “Analyse d’un « newsgame » :

  1. Pingback: MOOC EMI DIY – Session QUOI ? | E-Portfolio Clémence Jacq·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s